Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn

Agence de publicité spécialisée aussi en communication interne

Nous sommes exposés à 3 000 messages publicitaires par jour !

Bigfoot réinvente l’ergonomie et le découpage éditorial, du site du conservatoire National des Arts et Métiers d’Ile de France (la campagne : ici). L’idée étant de proposer aux internautes une accessibilité. Les informations livrées sont condensées ; place à l’essentiel. L’objectif : ne pas générer d’abandonniste et transformer chaque visiteur en un acteur/acheteur. Une approche simple et épurée opposée à toute l’abondance visuelle et informative qui inspire Elodie Mielczareck, sémiologue. Mais au fait, la surcharge cognitive, ça vous dit quelque chose ? Comment émerger lorsque nous sommes exposés à 3 000 messages publicitaires par jour ? Ce terme évoque un phénomène courant et contre-productif. A la base, le terme est réservé au domaine de l’éducation et de la pédagogie. C’est lorsque l’apprenant dépense trop de[...]


Magazine d’entreprise : réussir une couverture efficace

Alors que Pharmactiv (groupement de pharmacien filiale de l’OCP) confiait à Bigfoot, la conception et la production de son magazine mensuel destiné à son réseau, c’est l’occasion de se pencher sur la recette d’un « UNE » efficace… Gros plan, analyse et  décryptage d’une « UNE » efficace par Elodie Mielczareck. Elodie est sémiologue experte en langage verbal, non verbal et comportemental. Auteure de l'ouvrage "Déjouez les manipulateurs" http://www.analysedulangage.com/ La Une d’un magazine, c’est l’élément essentiel de toute communication, c’est ce qui va donner envie de feuilleter l’ensemble, c’est la mise en appétit de nos processus cognitifs. Or il se trouve que le cerveau est sensible à certaine scénographie, c’est-à-dire à certaines mises en scène de l’information.   Petit décryptage sémio des techniques qui marchent. L’oeil. Il est sensible aux couleurs et aux formes. Elles viennent le séduire et captent immédiatement son attention. Les couleurs vives sont particulièrement appréciées. Le mouvement également, l’organisation spatiale, les lignes, les textures. En définitive, tout ce qui crée du contraste et de la discontinuité crée du rythm[...]